Statement regarding removal of three temporary shelters located on municipal property

Posted:

Le texte en français suit

The following is a statement from the Halifax Regional Municipality regarding the removal, on Friday, July 9, 2021 of three temporary shelters located on municipal property.

Below is an overview of the temporary shelters that were determined to be vacant and therefore removed:

  • Crathorne Park (Dartmouth) – This shelter was removed following confirmation that the occupant had accepted temporary accommodations offered by the province.
  • Victoria Park (Halifax) – The municipality determined the shelter to be vacated following confirmation that there had been no activity at this temporary shelter in recent days. On Wednesday, July 7, municipal staff placed locks on the vacated shelter. When municipal staff arrived on site this morning, they confirmed there was no occupant on site and there were no personal belongings present.
  • Raymond Taavel Park (Halifax) – The municipality determined the shelter to be vacated following confirmation that there had been no activity at this temporary shelter in recent days. On Wednesday, July 7, municipal staff placed locks on the vacated shelter. When municipal staff arrived on site this morning, they confirmed there was no occupant on site and there were no personal belongings present.

The Province of Nova Scotia worked to ensure temporary accommodation options, that can bridge to permanent housing, were made available to all of the occupants present in the temporary shelters as of July 6, 2021 when the municipality issued notices.  

To date, six individuals who had previously been occupying a temporary shelter have accepted a housing solution.

Further to the notices issued by the municipality on July 6, occupants of temporary shelters were advised that they must vacate and remove all personal belongings. The notice also advised those who installed the temporary shelters that they must remove the structures from municipal property. A deadline date of July 13, 2021 had been given to remove the shelters – failing which, the shelters, and any personal items contained within the shelters, will be removed by the municipality on or shortly after this date without further notice.

The deadline date of July 13 was not a commitment by the municipality to refrain from removal of the temporary shelters prior to this date – rather, it was a notification that the shelters must be vacated by occupants and removed by those who installed them no later than July 13.

Halifax Mutual Aid Society, which has claimed responsibility for the installation of the temporary shelters, has publicly stated that it will not be removing any of the temporary shelters.

Whenever an occupant vacates a temporary shelter – prior to, or as of the deadline of July 13 – the municipality will take steps to remove the vacant shelter in as timely a manner as possible.

The province, as well as community-based partners including the Street Outreach Navigators and Housing Support Workers, continue to offer those experiencing homelessness with support and services. However, it is important to remember that those experiencing homelessness can choose to accept or decline housing options and offers of support.

The temporary shelters cannot remain on-site indefinitely. From the outset, the approach has been to allow occupants of homeless encampments to remain until adequate housing has been identified and offered, or until the health and safety of the occupants or public are at risk.  Placing anything in a park for the purpose of temporary or permanent accommodation is not permitted under By-Law P-600 Section 8(2).

As housing insecurity continues to be an issue in the region, work with community partners and other levels of government has significantly accelerated, and collaboration has expanded to help address both affordable housing and homelessness.

For more information on the municipality’s approach to homelessness and initiatives to support for affordable housing, visit halifax.ca.  

*********************************************************

 

La Municipalité régionale de Halifax a fait la déclaration suivante concernant le retrait, le vendredi 9 juillet 2021, de trois abris temporaires situés sur des terrains municipaux.

Voici quelques renseignements généraux sur les abris temporaires qui ont été jugés vacants et qui ont donc été retirés :

  • Parc Crathorne (Dartmouth) – Cet abri a été retiré après que l’occupant a confirmé avoir accepté un logement temporaire offert par la province.
  • Parc Victoria (Halifax) – La municipalité a déterminé que l’abri devait être libéré après la confirmation qu’il n’y avait eu aucune activité dans cet abri temporaire au cours des derniers jours. Le mercredi 7 juillet, le personnel municipal a placé des verrous sur l’abri vacant. Lorsque le personnel de la ville est arrivé sur place ce matin, il a confirmé qu’il n’y avait aucun occupant sur place et qu’il n’y avait pas d’effets personnels.
  • Parc Raymond Taavel (Halifax) – La municipalité a déterminé que l’abri devait être libéré après la confirmation qu’il n’y avait eu aucune activité dans cet abri temporaire au cours des derniers jours. Le mercredi 7 juillet, le personnel municipal a placé des verrous sur l’abri vacant. Lorsque le personnel de la ville est arrivé sur place ce matin, il a confirmé qu’il n’y avait aucun occupant sur place et qu’il n’y avait pas d’effets personnels.

La province de la Nouvelle-Écosse a fait en sorte d’offrir à tous les occupants des abris temporaires des options de logement temporaire qui peuvent mener à des logements permanents. Cette offre est entrée en vigueur le 6 juillet 2021, date à laquelle la municipalité a émis les avis connexes.  

À ce jour, six personnes qui occupaient auparavant un abri temporaire ont accepté l’une des solutions de logement offertes.

À la suite des avis émis par la municipalité le 6 juillet, les occupants des abris temporaires ont été avisés qu’ils devaient quitter les lieux et retirer tous leurs effets personnels. L’avis avisait également ceux qui installaient les abris temporaires et stipulait qu’ils devaient retirer les structures de la propriété municipale. La date limite du 13 juillet 2021 avait été fixée pour le retrait des abris. Si cette échéance n’est pas respectée, les abris et tout objet personnel qu’ils contiennent seront retirés par la municipalité à cette date ou peu de temps après sans autre préavis.

La date limite du 13 juillet ne constituait pas un engagement pris par la municipalité pour s’abstenir de retirer les abris temporaires avant cette date, mais plutôt un avis que les abris doivent être évacués par les occupants et retirés par ceux qui les ont installés au plus tard le 13 juillet.

La Halifax Mutual Aid Society, qui a revendiqué la responsabilité de l’installation des abris temporaires, a déclaré publiquement qu’elle ne compte pas retirer les abris temporaires.

Chaque fois qu’un occupant quitte un abri temporaire – avant la date limite du 13 juillet ou à cette date –, la municipalité prendra les mesures nécessaires pour retirer l’abri vacant le plus rapidement possible.

La province, de même que des partenaires communautaires, dont des agents de liaison et des travailleurs de soutien au logement, continuent d’offrir de l’aide et des services aux personnes en situation d’itinérance. Toutefois, il est important de se rappeler que les personnes en situation d’itinérance peuvent choisir d’accepter ou de refuser les options de logement et les offres de soutien.

Les abris temporaires ne peuvent pas rester indéfiniment sur les lieux. Depuis le début, l’approche a été de permettre aux occupants des campements d’itinérants de rester sur place jusqu’à ce que des logements adéquats aient été désignés et offerts, ou jusqu’à ce qu’on détermine que la situation pose un risque sur la santé et la sécurité des occupants ou du public. Le paragraphe 8(2) du Règlement municipal P-600 (en anglais seulement) ne permet pas de placer une quelconque infrastructure dans un parc à des fins de logement temporaire ou permanent.

Étant donné que l’insécurité relative au logement continue d’être un problème dans la région, le travail avec les partenaires communautaires et d’autres ordres de gouvernement s’est considérablement accéléré, et la collaboration s’est élargie pour aider à résoudre les problèmes de logement abordable et d’itinérance.

Pour de plus amples renseignements sur l’approche de la municipalité à l’égard de l’itinérance et en matière d’initiatives visant à appuyer le logement abordable, visitez le site halifax.ca (page en anglais seulement).